Projet d'établissement

LE PROJET DU S.E.S.S.A.D de TRISOMIE 21 VAR :

Le projet du S.E.S.S.A.D. vise à maintenir l’enfant et l’adolescent de 3 à 20 ans dans son environnement familial et social, dans les conditions que nous pensons les plus favorables à son développement personnel. Il doit faciliter l’insertion, l’intégration sociale et l'autonomie. La fonction sous-tendue est de participer à une démarche visant le mieux être de l’enfant et de sa famille, démarche de solidarité et de refus de ségrégation, désirée et engagée par la société, validée par le législateur.

Les éléments de cette prise en charge sont l’accompagnement, le soutien, l’éducation, la socialisation et les soins de l’enfant et adolescent déficient intellectuel, afin de contribuer à son développement personnel, à la construction de son autonomie et à l’exercice de sa citoyenneté.

Cela implique de pouvoir offrir un service de soins proche du domicile, des différents lieux de socialisation (crèche, halte garderie) et du lieu d’intégration scolaire (maternelle, primaire, Clis, classe collège) ou préprofessionnel (lycée professionnel, lieux de stage en entreprise).

L'appartement plate-forme :

Le SESSAD s'est doté d'un appartement plate-forme de formation à l'instar de nombreux services des associations affiliées à Trisomie 21 France. Cet appartement qui fait partie intégrante du projet de développement des services de notre Fédération, permet de développer l'autonomie pratique dans les actes de la vie quotidienne ce que ne nous permettait pas la configuration de nos locaux. Ainsi sont organisés des ateliers cuisine (dont l'atelier diététique), ménage, rangement, repassage…Y sont également organisés des groupe de paroles, des réunions d'échanges avec les usagers dans un cadre "hors service", ce qui modifie beaucoup leur perception même du travail demandé et les motive énormément car ils sont en dehors des locaux qui les accueillent depuis de nombreuses années.

L'appartement possède un autre intérêt, il permet de recevoir dans un lieu neutre, des familles de nouveaux nés qui sont demandeuses d'informations et ont contactées l'association T21 dans le cadre de leur cellule d'accueil. Cet endroit neutre manquait cruellement à l'association qui ne pouvait rencontrer les familles que dans des lieux publics ou à domicile.

En dehors des horaires et jours d'utilisation de l'appartement par le SESSAD, ont lieu dans le cadre de l'association T21, Var les groupes de paroles des adultes qui ne sont pas usagers du sessad, les réunions du CVS, etc.

La multiplication des activités hors sessad par l'association T21, Var et qui assure un bon amortissement de notre achat, reste cependant freinée par l'attente d'une autorisation formelle de nos tutelles de pouvoir y faire des activités encadrées et limitées sous statut associatif. L'association qui s'est porté garante pour l'acquisition de l'appartement s'est beaucoup investie dans l'aménagement, la mise en place à ses frais d'une porte de sécurité, le suivi enthousiaste du projet. Lui permettre d'utiliser les locaux en dehors des heures d'ouverture du SESSAD serait un juste retour des choses. Une participation aux frais courants (eau, électricité par exemple) sera mise en place dés lors que la tutelle aura validé sa permission d'utilisation du local en bonne intelligence avec le service et en dehors de ses horaires d'intervention. Nous restons donc toujours en attente de cet accord.

1/ Dans le projet éducatif, l’intégration vise à :

a) Accéder le plus possible aux apprentissages proposés par l’école

tant sur le plan de l'autonomie, de la socialisation, du comportement, que des apprentissages fondamentaux (lecture, écriture, numération, activités d’éveil intellectuel et artistique, activités sportives).Pour ce faire, le travail réalisé ne se substitue pas au travail pédagogique de l’éducation nationale mais le complète en développant les compétences permettant d’acquérir ces apprentissages.

b) Participer aux activités communes et à la vie sociale de la communauté scolaire.

- récréation, cantine.

- activités de groupe (éveil, travaux manuels et artistiques : théâtre, peinture, musique …)

- vie sociale : sorties, anniversaires, réunions, excursions...

c) l’acquisition d’un niveau d’autonomie adapté :

- aux contraintes de la vie pratique à l’école.

- à l’établissement des relations sociales, par le développement des capacités : à s’habiller, se déshabiller, être propre, reconnaître ses affaires, ranger, s’identifier, se repérer géographiquement dans les locaux, la rue, se situer dans le temps par rapport aux activités, assurer sa propre sécurité face aux dangers (traverser la rue, reconnaître et respecter les feux), exprimer des comportements sociaux, (demander, remercier, frapper à la porte, etc....), se déplacer en groupe, jouer avec les autres en respectant les règles du jeu …

- aux contraintes du milieu professionnel par les adolescents scolarisés en ULIS et accueilli en stage : respect des horaires, respect des consignes, attitude professionnelle, respect de la hiérarchie …

d) l’acceptation du handicap par les autres enfants :

ce qui suppose pour les enfants et adolescents déficients intellectuels et porteurs de trisomie 21 d’être insérés le plus tôt possible dans les lieux de socialisation, d’être éduqués ou rééduqués afin de réduire les effets de stigmatisation de leurs comportements ou attitudes.

e) L’action auprès des adultes qui les prennent en charge à l’extérieur du service :

en leur donnant par des interventions ponctuelles, les éléments de compréhension du handicap et la manière de l’aborder.

L’action du S.E.S.S.A.D. vise à ce que l’enfant ou l’adolescent puisse participer le plus naturellement possible à la vie sociale (avec ses plaisirs et ses contraintes), en veillant tant à l’adaptation de l’environnement d’accueil (acceptation, adéquation du “regard” porté sur la personne handicapée) que de l’adaptation de l’enfant ou de l’adolescent handicapé à cet environnement.Il apporte une aide à la mise en place de moyens appropriés pour faciliter l'accueil.

La réussite du projet repose sur la qualité de prise en charge qui doit éviter :

• la marginalisation de l’enfant

• l’éloignement de son lieu de vie

• l’institutionnalisation des prises en charge et ses risques d’enfermement.

2 / Le projet thérapeutique :

Le SESSAD a pour rôle :

- 1 - d’aider la famille à accepter, soutenir, aider et comprendre cet enfant “différent”. Cela demande de pouvoir :

• accompagner la famille dans l’acceptation de l’enfant,

• assurer la guidance parentale à partir de l’âge de 3 ans et accompagner.

• prendre en charge par des groupes de paroles ou entretiens individuels la fratrie pour l'amener à s’exprimer.

- 2 - d’assurer le suivi médical dans un but préventif :

• des difficultés liées au handicap.

• des pathologies associées à la trisomie 21.

• de prescrire les interventions nécessaires : (Rééducations, orthophonie; kinésithérapie, psychomotricité, suivi psychologique et médical...) .

En ce qui concerne les professionnels paramédicaux, une bonne connaissance et une pratique affirmée face aux problèmes spécifiques de ce handicap est exigée. Il leur est proposé des actions de formation via les Universités et les actions mises en place par la Fédération des associations départementales de Trisomie 21, Trisomie 21 France.

- 3 - d’intervenir auprès de l’enfant et de sa famille pour apporter les aides et le soutien nécessaires

(consultations et investigations complémentaires, rééducations d'orthophonie, kinésithérapie, psychomotricité, guidance parentale, suivi éducatif, ateliers thérapeutiques, entretiens psychologiques...), et de coordonner les interventions des différents praticiens : médecins, rééducateurs, enseignants...

- 4 - de développer une collaboration avec les professionnels concernés des milieux médicaux, éducatifs, scolaires

pour constituer un réseau d’information, d’échange et de développement des connaissances sur les démarches, techniques et méthodes les plus appropriés à la prise en charge d’enfants déficients intellectuels et trisomiques 21. Il faut favoriser la mise en synergie des interventions de chacun auprès de l’enfant, dans le cadre du projet individuel.

- 5 - de favoriser l’inclusion et le maintien en milieu scolaire ordinaire en accompagnant et en soutenant le travail des enseignants.

pour constituer un réseau d’information, d’échange et de développement des connaissances sur les démarches, techniques et méthodes les plus appropriés à la prise en charge d’enfants déficients intellectuels et trisomiques 21. Il faut favoriser la mise en synergie des interventions de chacun auprès de l’enfant, dans le cadre du projet individuel.

- 6 - de promouvoir et soutenir les actions de sensibilisation et de formation préprofessionnelle pour les adolescents dans la perspective d’autonomie et d’une possible activité professionnelle future.

-7 - de favoriser, le développement de pratiques issues de la recherche, dans les domaines médicaux, éducatifs, rééducatifs et pédagogiques (par exemple : sur l’acquisition du langage, l’apprentissage des mathématiques ou de l’usage de logiciels informatiques adaptés...).

Le SESSAD propose à la famille son aide et son soutien pour favoriser l’intégration en milieu ordinaire de l’enfant. Mais la famille reste le moteur et le promoteur du projet éducatif, pédagogique et thérapeutique élaboré avec eux pour leur enfant.

C’est dans cet esprit que les professionnels du SESSAD ont rédigé une “Charte d’Admission”.